top of page

L'élevage des escargots géants en Côte d'Ivoire, une aubaine.


L'élevage des escargots géants devient, de plus en plus, une activité lucrative en Côte d'Ivoire, alors que la demande mondiale pour cette délicatesse culinaire est en augmentation. Les entrepreneurs se tournent de plus en plus vers cette activité, voyant en elle un potentiel économique significatif.

Cet article explore les opportunités, les défis et les implications de l'élevage des escargots géants dans le contexte ivoirien.


Un plat d'escargots

L'essor de l'élevage des escargots géants en Côte d'Ivoire, une réponse à la disparition des escargots sauvages.

L'héliciculture, ou l'élevage d'escargots, connaît un essor remarquable en Côte d'Ivoire en réponse à la disparition des escargots sauvages, victimes de la déforestation et de l'utilisation de pesticides. Avec près de 90 % des forêts ivoiriennes disparues au cours des 60 dernières années, les escargots géants africains voient leur habitat naturel se réduire, stimulant ainsi le développement de fermes d'élevage en plein essor.


Monsieur Bleu et Côte d'Ivoire Expertise Escargot.

Au cœur de l'expansion des fermes d'élevage d'escargots géants se trouve Monsieur Bernus Bleu, fondateur et directeur de Côte d'Ivoire Expertise Escargot (CIEE), l'une des plus grandes entreprises du secteur. Avec sa devise "Même escargot, même goût", Monsieur Bleu assure qu'il n'existe aucune différence entre les escargots sauvages et ceux élevés en ferme. La CIEE possède actuellement une cinquantaine de fermes, des unités de transformation et emploie environ 75 salariés. L'entreprise joue également un rôle crucial dans la formation et l'installation de nouveaux éleveurs, contribuant ainsi à l'expansion rapide de la filière.


Monsieur Bernus Bleu


Potentiel économique et expansion de la filière d'escargot.

En seulement cinq ans, la production d'escargots en Côte d'Ivoire est passée de 25 à 250 tonnes par mois, selon les chiffres du gouvernement.

La CIEE, créée il y a approximativement six ans, a grandement contribué à cette croissance en formant environ 200 personnes par mois et en les aidant à s'installer.


L'objectif ambitieux de la filière est de passer à environ 100 000 producteurs dans les années à venir, ce qui témoigne ainsi de son potentiel économique et de la demande dans le pays.

Selon un article du site Express, l'élevage d'escargots rapporte approximativement 18 300 euros à Jean Nobert Akéssé, un éleveur d'escargots qui a commencé l'activité avec 3 millions de francs, soit 3000 euros, il y a environ trois ans.

Suivant un reportage réalisé par la chaîne de télévision ivoirienne RTI auprès des vendeuses d'escargots et partagé sur leur page YouTube en août 2022, le prix du sac de 50 kg d'escargots est passé de 70 000 à 120 000 en quelques mois seulement. Avec une demande qui est aujourd'hui à approximativement 250 tonnes par mois et qui ne cesse de croître continuellement sur le marché.

Cette demande trouve largement réponse dans les fermes d'élevage, vu le recul des forêts.


Plusieurs producteurs sont d'accord pour dire que l’héliciculture est une activité rentable, car l’escargot peut pondre entre 200 et 400 œufs par an, contrairement aux volailles où la pondeuse pond 180 œufs par an.

Au niveau de la prolificité, les indicateurs sont positifs, parce que la performance d’un élevage est mesurée par son résultat. "On investit peu pour un gros gain". Avec un capital de 300 000 FCFA, on peut démarrer une activité d'héliciculture rentable.



Utilisations diversifiées de l'escargot et opportunités économiques.

L'essor de l'héliciculture ne se limite pas à la consommation de la chair d'escargot. La bave des escargots est également recherchée pour ses propriétés cosmétiques. Elle est utilisée dans la fabrication de savons, de gels douche et de produits de soins de la peau. De plus, la coquille de l'escargot est valorisée dans l'alimentation animale et dans diverses applications industrielles. Ainsi, que ce soit pour sa chair, sa coquille ou encore sa bave, le business des escargots rapporte entièrement aux héliciculteurs ivoiriens.


L'élevage des escargots géants offre plusieurs avantages économiques en Côte d'Ivoire. Tout d'abord, le pays bénéficie d'un climat propice à l'élevage de ces mollusques, avec des températures chaudes et une humidité élevée, ce qui crée un environnement idéal pour leur croissance. Deuxièmement, la demande internationale pour les escargots géants est en augmentation, notamment en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, où ils sont considérés comme un mets délicat et haut de gamme. En capitalisant sur cette demande croissante, les éleveurs en Côte ont la possibilité de générer des revenus substantiels grâce à l'exportation de leurs produits.


Défis et perspectives.

Malgré son expansion rapide, la filière de l'héliciculture en Côte d'Ivoire fait face à des défis, surtout en matière de normes et de législation pour l'exportation des produits dérivés de l'escargot. Les autorités sont encore appelées à soutenir le développement de ces normes de production et d'exportation.

De plus, la gestion des fermes d'escargots nécessite une expertise spécifique en matière de soins, de nutrition et de contrôle de l'environnement. Par ailleurs, le processus d'élevage peut être long, avec des temps de reproduction et de croissance pouvant prendre plusieurs mois. Pour surmonter ces défis, les éleveurs doivent investir dans la formation du personnel, ainsi que dans la recherche et le développement de techniques d'élevage efficaces. De plus, des partenariats avec des experts locaux et internationaux peuvent aider à améliorer les pratiques d'élevage et à garantir la qualité des produits.


Selon Monsieur Bleu, l'importation de certains intrants tels que les cages de contention, les spatules et le matériel d'élevage est très coûteuse, constituant ainsi un autre défi pour ces derniers. Les éleveurs attendent des autorités du pays qu'elles facilitent l'obtention du matériel d'élevage.

Il faut toutefois reconnaître que, avec une formation adéquate et un investissement judicieux, l'héliciculture offre d'importantes opportunités économiques pour les Ivoiriens, tout en contribuant à la préservation des escargots sauvages.



Implications environnementales et sociales.

L'élevage des escargots géants peut également avoir d'importantes implications environnementales et sociales. En tant que source de protéines alternative, il pourrait contribuer à réduire la pression sur les ressources marines, souvent surexploitées. De plus, en créant des emplois dans les zones rurales, cette activité pourrait contribuer à lutter contre la pauvreté et à promouvoir le développement économique local. Cependant, il est essentiel que les éleveurs adoptent des pratiques durables pour minimiser leur impact sur l'environnement et garantir le bien-être des escargots.


Escargots géants


En conclusion, l'élevage des escargots géants présente un potentiel économique significatif en Côte d'Ivoire. Il apparaît comme une réponse prometteuse à la disparition des escargots sauvages dans le pays. Bien que cela soit accompagné de défis, notamment en termes de gestion et de durabilité, les opportunités offertes par cette activité ne doivent pas être sous-estimées. Avec une planification adéquate, des investissements judicieux et un engagement envers des pratiques responsables, l'élevage des escargots géants pourrait devenir une industrie prospère, bénéficiant à la fois aux éleveurs ivoiriens et à l'économie nationale dans son ensemble.


Si vous désirez suivre notre webinaire exclusif sur l'investissement dans l'élevage d'escargots géants en Afrique qui se tiendra le 04 avril 2024 à 20:30. Animé par Monsieur Bernus Bleu, président de la filière escargots en Côte d'Ivoire et de Côte d'Ivoire expertise escargot, et Femi, présidente de DOKUNVI.

Inscrivez-vous dès maintenant ! 👉🏾 https://www.dokunvi.com/events



LA TEAM DOKUNVI.


 
Photo Fèmi

Pour suivre les dernières tendances de l'industrie food/afrofood et bénéficier de conseils gratuits, abonnez-vous à notre newsletter.







Comments


bottom of page